WANGENBOURG
Wangenburg
Situation
Commune de Wangenbourg-Engenthal, canton de Wasselonne, arrondissement de Molsheim, Bas-Rhin.

 


Accès
On gagne le château à partir du village de Wangenbourg, en quelques minutes. (sentier disque jaune).
Carte Michelin 315, pli H5
Carte départementale IGN D67 - Pli H5

Bref historique
Il est probable que l'instigateur de la construction de Wangenbourg fut Woelfelin, bailli impérial de Frédéric II de Hohenstaufen afin de servir de casernement. Après la chute des Staufen, les Stahleck-Dicka, avoués de l'abbaye d'Andlau, s'emparent de plusieurs propriétés impériales. Ce sont eux qui achèvent la construction de Wangenbourg.
A la mort de Walter de Dicka, en 1386, le château passe aux nobles de Wangen. Sous cette dynastie le château sera partagé en nombreuses parts.
Au début du 16ème siècle, l'évêque de Strasbourg obtient une part importante de la forteresse. Il y entreprend une grande campagne de restauration et de modernisation.
On suppose que Wangenbourg était encore habitable lors de la guerre de 30 ans.
Il a sans doute été démantelé en 1677 par le maréchal de Créqui.

Visite
Le plan présente un style utilisé depuis le début du 13ème siècle. Sa forme générale est un vaste polygone. Château garnison, le Wangenbourg joue un rôle militaire, la famille Stahleck-Dicka possédant dans son château de Spesbourg une résidence digne de son rang.
La partie basse des courtines est construite en solides pierres à bossages, les parties hautes étant en pierres lisses.

          

Un grand fossé protége la porte d'accès en arc brisé. Eu delà de cette porte le visite pénètre dans une grande cour. Sur sa gauche, les communs et sur sa droite les logis seigneuriaux avec notament à l'étage une très belle cheminée  Renaissance, avec armoiries.



A coté du donjon, les vestiges d'un autre corps de logis. La chemise y est percée de belles fenêtres à banquettes.



Avec ses 24 mètres de hauteur, le donjon conserve sa hauteur d'origine. Il se divise en 4 niveaux. Les niveaux supérieurs sont éclairés par des archères cruciformes. L'accès se faisait à partir des combles du logis.



 
Diaporama :



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site