HAUT-EGUISHEIM
Les trois châteaux d'Eguisheim
Dagsbourg, Wahlenbourg, Weckmunt
Situation
Communes d'Eguisheim et de Husseren-les-Châteaux, canton de Wintzenheim, arrondissement de Colmar, Haut-Rhin.


Accès
A partir de Colmar, prendre la direction de Wintzenheim. A l'entrée de Wintzenheim, rejoindre Eguisheim par la route départementale 83, puis Husseren-les-Châteaux. Au haut du village prendre la route touristique dite des "5 châteaux". Parc à voiture en contrebas de la route. Un sentier mème aux "Trois châteaux" en quelques minutes. Peut se coupler avec les visites de Hohlandsbourg, Pflixbourg et Hagueneck.
Carte Michelin 315 - Pli I 8
Carte départementale IGN D 68-90 - Pli E7

Bref historique
Dès le 11ème siècle, ces trois forteresses formaient un seul et même château. Le constructeur en est sans doute le comte Hugues IV de Nordgau. époux de Heilwige de Dabo, héritière du comté de Dabo (Dagsbourg). Mais le premier à porter le nom de "Comte d'Eguisheim", fut Gérard, tué, lors d'une guerre  privée, par un seigneur de Rappolstein (Ribeaupierre).
Gérard est le frère  aîné de Bruno, évêque de Toul, puis, de 1049 à 1054, pape sous le nom de Léon IX.
Une première destruction de la place forte fut menée, en 1026, par Ernest, duc de Souabe et d'Alsace.
A la fin du 11ème siècle la famille "d'Eguisheim-Dabo" est au sommet de sa gloire, elle s'alliera aux comtes de Vaudémont.
Peu à peu, la propriété sera divisée lors de successions et de mariages. 
En 1150, une partie de la forteresse échouera aux comtes de Ferrette.
Un conflit entre Otton de Brunswick et Philippe de Souabe provoquera, en 1199, la destruction de la partie restée entre les mains des Eguisheim-Dagsbourg.
La mort, sans héritiers directs, de la comtesse Gertrude de Dabo, en 1225, déclenchera une violente guerre entre trois prétendants : les comtes de Ferrette réels descendants de la famille, Simon de Linange dernier époux de Gertrude  et l'évêque de Strasbourg acheteur des droits de propriété de deux oncles maternels de la comtesse. De cette opposition nait la fameuse guerre de succession des Eguisheim-Dabo qui meurtrira l'Alsace entre 1227 et 1230. L'évêque en sort vainqueur. Il détiendra le Dagsbourg (château nord) et sera reconnu suzerain du Weckmund (Vaudémont) et du Wahlenbourg par les comtes de Ferrette.
Vers le fin du 15ème siècle, les donjons d'Eguisheim aborderont la plus grave de leur longue existence. Pour une question de salaire refusé, un valet, Hermann Klee, se prend de querelle avec ses employeurs et déclanche ainsi, en 1466, la guerre des six deniers. Ce conflit entraînera la destruction de Haut-Eguisheim.


Dessin : Christophe Carmona
christophecarmona.com

Visite
Weckmund (château sud)
Weckmund domine le fossé artificiel qui forme ligne de séparation avec les deux autres donjons.
Son donjon est appareillé de gros blocs à bossage. Sur sa face nord, le visiteur découvre les pierres éclatées par l'incendie de 1466. Derrière le donjon on retrouve les restes du palas. La porte du donjon donne directement accès au deuxième niveau. Deux archère cruciforme sont dirigées vers Wahlenbourg.

     
Wahlenbourg (château du milieu)
Par l'emplacement supposé de la chapelle Saint-Pancrace, nous pénétrons dans les communs. Sur la gauche, une tour d'angle ronde semble dater du 14ème siècle.
Par une porte reconstruite, le visiteur pénètre dans la partie haute du château. Le logis seigneurial est nettement separé du donjon. L'intérieur y est scindé en trois niveaux. Le donjon carré n'avait pas fonction d'habitation (en cas de guerre).


Dagsbourg (château nord)
Après avoir passé le fossé et la courtine romane, le visiteur se trouve devant un grand donjon habitable. Ce donjon a été reconstruit au courant du 13ème siècle. On y distingue encore la porte d'entrée romane et une partie du parapet avec une série de merlons rectangulaires datant de la création de la place. 
L'intérieur du donjon est divisé en quatre étages bien distincts.
Derrière le donjon le palais conserve encore de beaux restes : une cheminée avec deux colonnettes, une poterne vers le nord.....
A l'extérieur, vers le nord-ouest, nous remarquerons une partie du mur romain qui a été réutilisé lors des constructions médiévales.
      

Monographie
:
WILSDORF Christian
Le château de Haut Eguisheim
WILSDORF Christian
Le château de Haut-Eguisheim jusqu'en 1251 - Regestes
Revue d'Alsace, tome 106 - pages 21 à 36.

Diaporama
          






 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site