HOHENBOURG
Hohenburg
Situation
Commune de Wingen, canton et arrondissement de Wissembourg, Bas-Rhin.
Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.



Accès
Depuis Lembach, suivre la route départementale 3, puis, à l'étang du Fleckenstein, la route départementale 925, en direction du Gimbelhof, parc à voitures. Visite libre.
Peut se coupler avec la visite des châteaux de Fleckenstein, Loewenstein et Wegelnbourg (Palatinat). Très beau circuit pédestre d'une dizaine de kilomètres.
Carte Michelin n° 315 - Pli K 2
Carte départementale IGN D67 - Pli C 8
Carte IGN 3814 ET - Pli C 4



Afficher Hohenbourg, Loewenstein & Wegelnbourg sur une carte plus grande 

Bref historique
En 1174, et d'après F. Eyer, une branche des Fleckenstein se voit confier la garde de Hohenbourg que les Hohenstaufen auraient fait construire.
Vers 1263, les Puller, famille de l'entourage impérial, prennent le nom de Hohenbourg.
Après 1272, Conrad Puller de Hohenbourg s'illustre aux côtés de Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains.
En 1386, le château sert de base avancée aux strasbourgeois lors du siège du tout proche château de Loewenstein.
En 1444, Wirich de Hohenbourg résiste aux troupes strasbourgeoises.
En 1482, le dernier de la famille, Richard Puller de Hohenbourg est brûlé, pour sodomie, à Zurich. Le château passe aux Sickingen. C'est cette famille qui fait construire la barbacane pour armes à feu.
En 1523, Hohenbourg est ruiné, en 1542, le château est restauré.
En 1680, lors de la guerre de trentes ans, les troupes de Simon de Montclar le détruisent.


Dessin de Christophe Carmona
christophecarmona.com

Visite
Hohenbourg présente un plan original en Alsace, les bâtiments et les défenses s'axent autour du rocher centrale. Le rocher est utilisé comme donjon.
En arrivant, nous pénétrons dans la barbacane, en fer à cheval, équipée pour armes à feu.



Après un petit escalier nous pénétrons dans une première cour, taillée dans le rocher. Par une très belle porte renaissance nous pénétrons dans la cour d'honneur du château haut.

    

Sur la gauche une premier bâtiment est partiellement taillé dans le roc. Nous passons devant un puit. Au fond de la cour pavée se situait le logis seigneurial, on y voit encore le départ d'un bel escalier à vis. Dans une pièce les angles montrent le départ de voûtes.
Un escalier nous mème sur la plate forme sommitale d'ou la vue est splendide.

   

Monographie :
SALCH Charles-Laurent
Le château de Hohenbourg
Centre d'Etudes des châteaux-Forts - Strasbourg 1995

Diaporama



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site