KAGENFELS
Kaguenfels, Kagenburg
Situation
Commune d'Ottrott, canton de Rosheim, arrondissement de Molsheim, Bas-Rhin.


Accès
A partir du parking "Birkenfels" situé sur la RD426 reliant le Mont Sainte-Odile au Hohwald. Un parcours flêché par le Club Vosgien mène, en 30 minutes du château de Kagenfels.
Peut se coupler avec la visite de Birkenfels. Visite libre.
Carte Michelin n° 315 - Pli I 6
Carte départementale IGN D67 - Pli J 5
Carte Club Vosgien : Mont Sainte-Odile/Obernai - Pli E 10.


Afficher Kagenfels sur une carte plus grande 

Bref historique
Au milieu du 13° siècle, l'évêque de Strasbourg domine la ville impériale d'Obernai.
A cette période se déroule la lutte entre les Guelfes (épiscopaux) et les Gibelins (impériaux). Cette lutte semble s'être déroulée au sein même de la ville. Les ministériels Kagen, camp impérial, et Beger (voir Birkenfels), camp épiscopal construisent leurs châteaux.
En 1282, un chevalier Kagen est signalé dans l'entourage royal.
En 1285, la situation politique a changé. Le roi Rodolphe de Habsbourg et l'évêque de Strasbourg, Conrad de Lichtenberg, sont alliés. Ce qui permet de "légaliser" sans danger la situation des deux châteaux.
En 1310, Kagenfels passe aux Hohenstein.
En 1383, Albert de Schoenau et Frédéric Stahel de Westhoffen sont copropriétaires du château, ils jurent la paix avec les villes de Strasbourg, Sélestat et Obernai. Cette même année les possesseurs de Kagenfels concluent une paix castrale qui prévoit le droit d'accueil.
En 1390, Hannemann de Mullenheim, en guerre avec Obernai, se réfugie à Kagenfels, le château est pris par la ville il sera restitué la même année.
Guerres et paix castrales continuent de ponctuer l'histoire de la forteresse.
Vers 1430, Henri de Hohenstein reconstruit le château.
Dans les premières années du 16° siècle, le château est adapté pour les armes à feu.

Visite
Kagenfels occupe un rocher à l'extrémité d'un plateau.
Dans un très mauvais état il y a encore quelques années, le château fait l'attention d'une association qui le restaure avec minutie.
En arrivant nous découvrons ce qui reste du donjon arrondi. En longeant le fossé sur la face est, nous découvrons tout d'abord une tour pentagonale et des braies pour armes à feu. 



Sur la face nord, nous remarquons l'ampleur des travaux réalisé sur le site. Ainsi nous découvrons le logis seigneurial, daté de 1280 et restauré vers 1400, avec plusieurs portes d'accés en plein cintre.



L'accès au site n'est malheureusement (en 2009) pas possible du fait des travaux entrepris. Néanmoins le château de Kagenfels mérite une visite.

Site internet : www.kagenfels.org/

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site