FRANKENBOURG
Situation
Commune de Neubois, canton de Villé, arrondissement de Sélestat-Erstein, Bas-Rhin

 
 

Accès
A partir de Sélestat, prendre la route nationale 59 en direction de Sainte Marie Aux Mines, puis la direction de La Vancelle. A la sortie de ce village, en direction de Liepvre, prendre la route forestière du Frankenbourg (5 kilomètres) qui mènera au parc à voitures du Frankenbourg. Un sentier balisé permet d'accéder à la ruine en 5 minutes.
Carte Michelin 315 - Pli I7
Carte départementale IGN - Pli L 5



Afficher Frankenbourg sur une carte plus grande
 

Bref historique
La première citation de Frankenbourg remonte à l'année 1125. Il fut construit par Siegbert III de Sarrebrucken, allié des Hohenstaufen. Siegbert obtient, en 1153, de Frédéric Barberousse, le titre de Seigneur de Frankenbourg. Son fils préféra porter le titre de comte de Werd.
En 1232, les comtes font oblation de leurs biens à l'évêque de Strasbourg.
An 1359, après l'extinction de la famille, Frankenbourg revient au châpitre de la cathédrale de Strasbourg.
Vers 1411, afin de dédommager Bourcard de Lutzelstein d'une élection annulée (voir Petite-Pierre), le châpitre lui donna la forteresse qui fera l'objet de nombreuses restaurations et modernisations.
En 1470, en prévisions d'une attaque bourguignonne, la ville de Sélestat engagea un châtelain pour la défense de la forteresse.
En 1582 la foudre frappe Frankenbourg. Le château sera détruit par le feu.


Dessin de Christophe Carmona
christophecarmona.com

Visite
Le site fut occupé depuis la préhistoire, plusieurs enceintes (type mur païen du Mont Sainte-Odile) enserraient le Schlossberg.
Frankenbourg, exemple type des châteaux romans alsaciens, est construit sur un sommet séparé de la montagne par un petit col. Son mur d'enceinte suit le rocher qui lui sert de fondation.
Le donjon, reconstruit au 13ème siècle dans sa forme ronde, se dresse au centre du château, le logis seigneurial et les communs s'agencent autour de la cour.
Le sentier d'accès mène le visiteur le long du fossé médiéval qui enserre la forteresse. A l'approche de la porte, le chemin de défilement est protégé par un bastion triangulaire (pour armes à feu) du 15ème siècle.
La cour du Frankenbourg couvre une surface relativement importante. A droite le donjon concerve de belles marques de tâcherons. Sur le mur ouest un escalier permettait l'accès au chemin de ronde, les restes de bâtiments sont ceux du logis seigneurial.
A l'extrémité sud un bastion carré, du 15ème siécle, présente des archères.
Le visiteur, en faisant le tour du site, découvrira deux belles fentes d'éclairage du mur gothique.

           




Monographie :
SALCH Charles Laurent, dessins de André LERCH :
Le château de Frankenbourg - Centre d'Etude des Châteaux-Forts, Strasbourg 1999.

Diaporama :





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site